Qu’est-ce qu’un supervolcan ?

Le terme « supervolcan » fait référence à un centre volcanique qui a eu une éruption de magnitude 8 sur l’indice d’explosivité volcanique (IEV), ce qui signifie qu’à un moment donné, il a connu une éruption de plus de 1 000 km3. Les éruptions de cette taille créent généralement une fonction d’effondrement circulaire appelée « caldeira ».

Où se trouvent les supervolcans ?

La plus grande éruption à Yellowstone (il y a 2,1 millions d’années) avait un volume de 2 450 kilomètres cubes. Comme beaucoup d’autres supervolcans, Yellowstone a également connu des éruptions beaucoup moins importantes. D’autres volcans ont produit des éruptions pyroclastiques de très grande ampleur et formé de grandes caldeiras au cours des deux derniers millions d’années. Il s’agit notamment du volcan de Long Valley dans l’est de la Californie, du volcan Valles Caldera au Nouveau Mexique, du volcan Toba en Indonésie et du volcan Taupo en Nouvelle-Zélande. Taupo était entré en irruption il y a 22 600 ans et reste la plus récente éruption supervolcanique sur Terre (avec un volume d’environ 1 130 kilomètres cubes). D’autres supervolcans sont soupçonnés, comme ceux de Caldera du Japon et certains volcans d’Amérique du Sud.

Yellowstone risque-t-il d’entrer en éruption ?

Il y a environ deux millions d’années, le supervolcan de Yellowstone couvrait une grande partie des États-Unis de cendres, du Dakota du Nord au sud de la Californie et au Missouri. Au total, les scientifiques estiment que 2 450 kilomètres cubes de roches et de cendres ont jailli du volcan durant cette éruption, ce qui équivaut à peu près à la quantité d’eau qui traverse les chutes Niagara en quatre mois environ ! De telles super-éruptions se sont produites trois fois dans l’histoire de Yellowstone, et si une autre devait se produire dans les temps modernes, les effets seraient assez désastreux. Bien que la lave resterait à proximité du volcan, les cendres qu’une telle éruption déverserait dans l’atmosphère seraient d’une quantité démesurée, sans oublier qu’elles se répandraient dans toute la région, ce qui pourrait causer des problèmes pulmonaires, étouffer les cultures agricoles du Midwest et réchauffer le climat mondial. Le supervolcan de Yellowstone pourrait entrer en éruption plus tôt que prévu, d’ici quelques décennies, selon certains médias. Mais selon les spécialistes, le supervolcan de Yellowstone ne montre actuellement aucun signe d’éruption.

Y a-t-il un moyen d’empêcher une super-éruption ?

Pour l’heure, les scientifiques n’ont aucune certitude, bien qu’il y ait quelques pistes qui doivent encore être explorées. Un groupe de chercheurs la NASA a proposé d’apprivoiser un supervolcan en forant près de sa chambre magmatique et en le refroidissant dans l’eau, ce qui réduirait la pression totale et réduirait le risque d’explosion, sans pour autant l’éradiquer complètement. En outre, l’eau géologiquement chauffée pourrait être utilisée pour produire de l’électricité pour les villes et villages environnants. Cependant, et c’est d’ailleurs pour cette raison que l’expérimentation est compliquée, le forage d’un supervolcan pourrait très bien déclencher, à court ou à moyen terme, une super-éruption.