Le thé est-il bon pour la santé ?

Considéré depuis des milliers d’années en Orient comme la clé de la santé, du bonheur et de la sagesse, le thé a attiré l’attention des chercheurs occidentaux, qui découvrent ses nombreux bienfaits pour la santé. Des études ont montré que certains thés peuvent aider à lutter contre le cancer, les maladies cardiaques et le diabète, encourager la perte de poids, abaisser le taux de cholestérol et stimuler la vivacité d’esprit. Le thé semble également avoir des qualités antimicrobiennes. Bien qu’il reste encore beaucoup de questions sur la durée pendant laquelle le thé doit être infusé pour en tirer le plus grand bénéfice, les nutritionnistes s’accordent sur les nombreux bienfaits du thé.

Bienfaits du thé pour la santé : Thé vert, noir et blanc

Le thé est un nom donné à beaucoup de boissons, mais les puristes considèrent que le « vrai » thé ne peut être que vert, noir ou blanc. Ils sont tous dérivés de la plante Camellia sinensis, un arbuste originaire de Chine et d’Inde, et contiennent des antioxydants uniques appelés flavonoïdes. Le plus puissant d’entre eux, connu sous le nom d’ECGC, peut aider à lutter contre les radicaux libres qui peuvent contribuer au cancer, aux maladies cardiaques et à l’obstruction des artères. Tous ces thés contiennent également de la caféine et de la théanine, qui affectent le cerveau et augmentent la vivacité d’esprit.

A chaque type de thé son apport pour l’organisme

Voici ce que certaines études ont révélé sur les bienfaits potentiels du thé pour la santé. Le thé vert est fait de feuilles de thé cuites à la vapeur. Il a une forte concentration d’EGCG et a été largement étudié. Les antioxydants du thé vert peuvent interférer avec la croissance des cancers de la vessie, du sein, du poumon, de l’estomac, du pancréas et du cancer colorectal. Il peut également prévenir l’obstruction des artères, brûler les graisses, combattre le stress oxydatif du cerveau, réduire le risque de troubles neurologiques comme la maladie d’Alzheimer et de Parkinson, réduire le risque de crise cardiaque et augmenter le taux de cholestérol.

Le thé noir est fait de feuilles de thé fermentées. Il affiche la plus haute teneur en caféine et forme la base des thés aromatisés comme le chai, ainsi que certains thés instantanés. Des études ont montré que le thé noir peut protéger les poumons des dommages causés par l’exposition à la fumée de cigarette. Il peut également réduire le risque d’accident vasculaire cérébral. Le thé blanc n’est pas fermenté. Une étude a montré que le thé blanc possède les propriétés anticancéreuses les plus puissantes par rapport aux thés plus transformés. Le thé Oolong est lui aussi très bon pour la santé. Dans une étude animale, on a constaté que les antioxydants du thé Oolong administrés à des animaux baissaient le taux de mauvais cholestérol. Une variété Oolong, le Wuyi, est largement commercialisée comme supplément amaigrissant, mais la science n’a pas confirmé ces allégations. Enfin, le thé « Pu-erh » (ou thé post-fermenté) est fabriqué à partir de feuilles fermentées et vieillies. Une étude sur des animaux a montré que ce thé réduisait le taux de mauvais cholestérol tout en contribuant au maintien d’un poids physiologique.