A-t-on vraiment besoin de produits laitiers ?

Les produits laitiers sont controversés de nos jours. Bien que les organisations de santé considèrent les produits laitiers comme essentiels pour les os et la croissance, certaines personnes affirment qu’ils sont nocifs et qu’ils devraient être évités. Bien sûr, tous les produits laitiers ne sont pas les mêmes. Leur qualité et leurs effets sur la santé varient considérablement en fonction de la façon dont les animaux donneurs de lait ont été élevés, mais aussi de la façon dont le lait a été transformé.

Est-il naturel de consommer des produits laitiers ?

Non seulement l’homme est la seule espèce qui consomme du lait à l’âge adulte, mais il est aussi le seul à boire le lait des autres animaux. Biologiquement, le lait de vache est destiné à nourrir un veau en pleine croissance. Les humains n’ont pas les mêmes besoins nutritionnels que les veaux, et ils n’ont généralement pas besoin de grandir passé un certain âge. Avant la révolution agricole, les humains ne buvaient le lait maternel qu’en bas âge. Ils n’ont pas consommé de produits laitiers à l’âge adulte. C’est l’une des raisons pour lesquelles les produits laitiers sont exclus du régime alimentaire paléo strict. D’un point de vue évolutif, les produits laitiers ne sont pas nécessaires à une santé optimale. Cela dit, certaines cultures consomment régulièrement des produits laitiers depuis des milliers d’années. De nombreuses études documentent comment leurs gènes ont changé pour s’adapter aux produits laitiers dans l’alimentation. Le fait que certaines personnes soient génétiquement adaptées à la consommation de produits laitiers est un argument convaincant de leur « compatibilité » avec l’alimentation humaine.

Les humains sont en majorité intolérants au lactose

Le principal glucide des produits laitiers est le lactose, un sucre du lait composé des deux sucres simples, le glucose et le galactose. Les bébés produisent une enzyme digestive appelée lactase, qui décompose le lactose du lait maternel. Cependant, de nombreuses personnes perdent la capacité de décomposer le lactose à l’âge adulte. En fait, environ 75 % de la population adulte mondiale est incapable de décomposer le lactose. C’est ce que l’on appelle l’intolérance au lactose. Elle est très courante en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud, mais elle est moins répandue en Amérique du Nord, en Europe et en Australie. Les personnes intolérantes au lactose présentent des symptômes digestifs lorsqu’elles consomment des produits laitiers. Cela comprend des nausées, des vomissements, de la diarrhée et des symptômes connexes.

Le lait est très nutritif, mais sa composition varie selon son type. Les produits laitiers provenant de vaches nourries à l’herbe ou élevées au pâturage contiennent plus de vitamines liposolubles et d’acides gras bénéfiques. De nombreuses études montrent que les produits laitiers ont des avantages évidents pour la santé des os, réduisant le risque de fractures chez les personnes âgées et améliorant la densité osseuse. Plusieurs études établissent un lien entre les produits laitiers gras et la réduction du risque d’obésité et de diabète de type 2, mais d’autres ne voient aucun effet positif en ce sens. Il n’y a pas de preuve que les matières grasses laitières entraînent des maladies cardiaques. Néanmoins, la plupart des autorités sanitaires conseillent aux populations de minimiser leur consommation en produits laitiers.